• Bal

    Il y a plus d'un personnage dans cette histoire mais je n'arrive pas à bien les cerner.

    En effet, il y a eu «poussée» d'adrénaline. Je le sens dans mon corps. Je sens la peur monter en moi à chaque fois que j'essaie d'y penser. Ça sent la fuite, le précipité. Puis un certain calme. Et de nouveau la peur. Ça, c'est juste avant l'accident, j'en suis certaine. Mais je me demande encore si je fuyais de chez-moi, ou si j'ai fui quelqu'un rencontré en vacances, comme me l'a suggéré Cleo. Je n'arrive pas à penser dans l'ordre.

    J'aime bien cette expression de lechantdupain: donner asile au contenu. Est-ce qu'on peut se vêtir pour cacher la peur? Pour cacher autre chose? Ou, au contraire, pour le révéler? Est-ce que le port d'un vêtement peut donner un signal? Et le fait de ne plus le porter, alors? De le remplacer?

    Je veux sortir d'ici et faire un grand bal où toutes les femmes et tous les hommes seront invités à se mettre beaux, à afficher leurs couleurs, à se révéler au monde, subtilement ou avec magnificence.

    Pour le plaisir d'être beau et d'afficher son existence.


  • Commentaires

    1
    lechantdupain
    Dimanche 9 Octobre 2005 à 23:09
    Bal
    Je ne suis pas beau, ne sais pas danser, mais je comprends votre envie de bal comme une mise en scène des possibilités. Puissiez-vous affronter la peur qui vous retient prisonnière. Nous sommes plusieurs près de vous, au cas où pour vous rassurer.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :