• Lu à côté de mon dossier:


    Rares sont les cas attestés de souvenirs perdus puis retrouvés. Mais il n'existe aucune raison de douter de l'existence de souvenirs cachés attendant d'être récupérés. Mais rien ne prouve que le souvenir de certains événements puisse être enterré ou refoulé pendant des années, et retrouvé ensuite dans sa forme d'origine.



    Même les spécialistes envisagent de manière très diverse combien il est facile de transformer un souvenir en pure invention. Il paraît clair, cependant, que si l'oubli de mauvais traitements est possible, toute remémoration s'accompagne d'erreurs et de distorsions. La présence d'éléments invraisemblables dans de tels récits n'exclut pas la possibilité d'une vérité sous-jacente; inversement, l'existence de fragments vérifiables ne garantit pas la véracité du reste de l'histoire. Chaque cas doit être jugé séparément et scientifiquement.



    PROFESSEUR JOHN MORTON

    Directeur de l'unité de développement cognitif

    MRC, Londres


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :